Concours de haikus de Taol kurun


Après le pied, la main, le coq, l’orage, la lumière, l'oiseau, le renard, le chant, le vent, le chemin, l'arbre... c’est la rivière qui a été choisi cette année.
La règle est simple : chaque candidat(e) envoie trois haikus (poème d’origine japonaise, en trois vers de 5/7/5 pieds en principe, un instantané venant de l’observation directe suscitant une émotion, un tremblement infime du monde), en français, breton ou gallo avant le 1er janvier 2019.
Il sera publié en ligne sur le site du festival, et la remise des prix aura lieu lors du festival, courant janvier à Arzano. À vos claviers, stylos, plumes sergent Major !
À envoyer de préférence à partir du site ou sinon par courrier (voir adresse ci-dessous) ou par mail à Taol kurun

• PARTICIPEZ !

Dans ce concours, chacun adoptera le formule de son choix : trois vers concis illustrant une image, une émotion, haiku de 5/7/5 pieds environ ou haiku libre, avec ou sans allusion saisonnière.

LE THÈME
Le thème retenu cette année est la rivière, en écho avec le thème de Taol Kurun : Kemberioù / Confluences

CATÉGORIES
Trois catégories : les enfants jusqu'au CM2 et les collégiens, lycéens et les adultes, et trois langues : breton, français et gallo.
Les classes de la maternelle au lycée peuvent participer collectivement. 
Chaque candidat pourra donc concourir dans l'une des catégories suivantes :

Enfants en breton

Enfants en français

Enfants en gallo

Collégiens et lycéens en breton

Collégiens et lycéens en français

Collégiens et lycéens en gallo

Adultes en breton

Adultes en français

Adultes en gallo

NOMBRE DE POÈMES
Chaque candidat doit concourir dans sa catégorie d'âge, et dans la ou les langues qu'il souhaite. 
Dans chaque langue, les candidats peuvent envoyer un maximum de trois haikus.

DATE LIMITE
Chaque candidat enverra ces haikus à partir du siteou par la Poste avant le samedi 1er janvier 2019
En cas d'envoi postal, les poèmes ne seront pas retournés à leurs auteurs.

PROCLAMATION DES RÉSULTATS
La proclamation des résultats de ce concours se fera le mardi 23 janvier.

POURQUOI DES HAIKUS ?
Jamais forme poétique n'a mobilisé autant de passionnés du monde entier que le haiku. Il n'est que de consulter Internet pour y voir le nombre impressionnant de sites consacrés au haiku. De grands rassemblements internationaux ont lieu, comme le World Haiku Festival qui s'est déroulé sur plusieurs jours à Londres, Oxford, Tolrnin et Ljubljana (en Slovénie). Ce festival a permis à des centaines d'auteurs de haikus de se rencontrer et de composer ensemble des haikus.
La convivialité et le réseau international d'échanges et d'amitié que suscite le haiku n'est pas un hasard, quand on se souvient qu'au Japon, où ce genre est né, la poésie a toujours été un mode de communication et de régulation sociale. C'est si vrai qu'à la cour impériale, au Xème siècle, il fut créé un Bureau de la poésie. À la même époque, chaque empereur qui souhaitait marquer durablement son règne, commandait une anthologie impériale de poésie. De nos jours, ce sont des millions de "haikistes" qui, à travers le pays, sont organisés en clubs, fédérations et revues et rivalisent régulièrement en joutes et en concours.

QU'EST-CE QUE LE HAIKU ?
C'est originellement un petit poème de 17 syllabes, disposé en trois parties de 5/7/5 syllabes, qui doit obligatoirement faire référence à la nature, d'une manière ou d'une autre. On peut également y trouver une césure, après le premier ou après le deuxième vers. Il n'est pas interdit non plus d'y glisser un peu d'humour. Le tout doit être ramassé, dense, et fonctionner à la manière d'un flash ou d'un éclair. L'exercice n'est donc pas facile !
Il existe aussi des haikus que l'on appelle "haikus sans allusion saisonnière" ou encore "haikus libres", c'est à dire qui ne respectent pas la métrique classique de dix-sept syllabes. En français, on donne parfois aux haikus composés dans cette langue le nom de "tercet".

LE RÈGLEMENT DU CONCOURS EN 8 POINTS
1 - Membres du jury : Pierre Tanguy, Malo Bouessel-du-Bourg, Bernez Tangi , Rozenn Milin, Mai Ewen et Alain Kervern
2 - Les haikus sont à envoyer le 1er janvier 2018 dernier délai
3 - Thème du concours : la rivière – ar stêr
4 - Trois langues : breton, français, gallo. Chaque auteur envoie trois haikus au maximum dans chaque langue
5 - Trois catégories : 3/12 ans (CM2), collégiens - lycéens, et adultes
6 - Chaque haiku sera anonymé, le jury ne pouvant connaître l'identité réelle des auteurs
7 - Les haikus doivent être de préférence envoyés à partir du site, ou peuvent être envoyés par courrier (à l'adresse festival Taol kurun - Sant-Adrian - 29300 An Arzhanaou - Arzano) ou par e-mail taolkurun@laposte.net
8 - Les prix seront donnés le vendredi 25 janvier à la librairie Penn da benn, Place st Michel, Quimperlé à 18h

QUELQUES HAIKUS

Emportée par le courant
une feuille de navet
à toute vitesse.

Takamaha Kyoshi.

Quel bonheur
de traverser la rivière en été
sandales à la main.

Bashô

Sans le saule
comment connaître
la beauté du vent ?

Lao Sha

Sur le ruisseau
elle court après son reflet
la libellule.
Martin pêcheur
sur tes plumes mouillées
le reflet du couchant.